Accueil > L'Iridologie > L'Iridologie dans l'Histoire...

L'Iridologie dans l'Histoire...

Envoyer Imprimer
peczely

 

Un médecin hongrois, Ignatz von Peczely (1826-1907), démontre les bases de l'iridologie moderne en publiant la première cartographie de correspondance entre certaines zones de l'iris et les organes du corps humain.

Pendant ses études à la Faculté de Médecine de Vienne et son travail de chirurgien, Peczely a l'idée d'observer l'iris de ses patients et d'étudier les signes qu'ils présentent. Il constate qu'ils diffèrent en fonction des pathologies dont ses malades souffrent. il étudie notamment quelles modifications iriennes entraînent les interventions chirurgicales. En 1880, Il publie un livre intitulé " Découverte dans le domaine de la thérapeutique et du naturisme" dans lequel il décrit les principes du diagnostic à partir de l'iris. Son travail reçoit un accueil plutôt glacial de ses confrères qui le considèrent comme un charlatan.

liljequist

Une autre page importante de l'iridologie moderne est écrite par le pasteur suédois Nils Liljequist : "un homme peut mentir, mais ces yeux ne mentent pas" rétorque-t-il souvent à ceux qui lui demandent pourquoi il s'intéresse tant à l'iridologie. Il met au point une carte plus détaillée que celle de Peczely, détermine la position exacte du système digestif sur cette carte, et démontre que certains troubles organiques sont visibles dans les yeux.

Il est le premier à analyser et décrire les couleurs de l'iris, dans son livre "Diagnostic par les yeux" paru en 1897 et dont une édition allemande est éditée à Leipzig en 1940.

L'iridologie au XXème siècle.

vannier

Léon Vannier, médecin, devient en 1915 le chef de file de l'homéopathie et pratique l'iridologie. Il publie en 1923 un ouvrage intitulé "Le diagnostic des maladies par les yeux", dans lequel il écrit : "Regarder un iris, reconnaître les signes inscrits, les interpréter en les rapportant aux organes internes ne me paraît pas plus mystérieux que l'examen iridologique au cours duquel la situation anatomique et les modifications des organes se trouvent dans un instant dévoilés..." deux figures importantes de l'iridologie française apparaissent dans les années 30 : Gaston Verdier, qui jette les bases d'un véritable enseignement technique de l'iridologie en France et Gilbert Jausas, auteur d'ouvrages qui font références en la matière : "Traité pratique d'iridologie médicale " et "Iridologie rénovée" aux Editions Maloine.

jensen

Dans les années 50, Bernard Jensen diffuse l'iridologie au niveau mondial. Il donne des conférences, fonde des écoles un peu partout et s'affirme progressivement comme le père de l'iridologie moderne. Il publie des ouvrages, dont le plus connu est "The Science and Practice of Iridology". Bernard Jensen s'éteint en 2001 à l'âge respectable de 93 ans.

D'autres grands noms ont contribué à l'évolution et à la diffudion de l'iridologie à travers le monde. Citons le docteur René Bourdiol qui publia en 1975 "Traité d'irido-diagnostic", aux Editions Maisonneuve, ou encore André Roux, avec son livre, devenu un classique incontournable pour les étudiants en iridologie : "Introduction à l'Iridologie" aux Editions Dangles. Tous ont fait ce que l'iridologie est aujourd'hui : une approche performante de l'Homme dans sa globalité émotionnelle, psychologique et physique.

 
Jérôme d'Arcy
Immeuble Le Nemo
1086, Av. Albert Einstein
34000 Montpellier
Tél: 06 14 77 16 87
Me contacter par Email