Accueil > Soins > Le sélénium, oligo-élément majeur

Le sélénium, oligo-élément majeur

Envoyer Imprimer
Le sélénium en cardiologie

Chez les sujets atteints de cardiomyopathie, on constate un effondrement du taux sanguin en sélénium. La baisse de sélénium entrave la synthèse des prostaglandines, favorisant ainsi l'agrégation plaquettaire. Cette baisse augmente les risques d'infarctus ou de thrombose.

Le sélénium en rhumatologie

Les affections rhumatismales s'accompagnent d'une carence en sélénium et en anti-oxydants liposolubles.

Le sélénium en soins intensifs

Les affections aigues, telles que les septicémies, les chocs, les brûlures et les traumatismes vont de pair avec une production accrue de radicaux libres, provoquant des lésions cellulaires et une augmentation des médiateurs inflammatoires (cytokines, TNF-Alpha...). Le sélénium protège dans les cas suivants :

  • Nécrose du foie (cirrhose)
  • Sress cellulaire oxydatif (irradiations...)
  • Cataracte
  • Anémies hémolytiques
  • Rhumatismes arthritiques
  • Décollement prématuré du placenta
  • Stabilisation des thrombocytes (thrombose)
  • Protection contre les agents mutagènes, carcinogènes chimiques (nitrosamines, benzo-pyrènes...)
  • Vieillissement prématuré
  • Amélioration de la sclérose en plaques et de la Maladie de Charcot
  • Prévention de l'insuffisance cardiaque
  • Intoxication aux métaux lourds
  • Fibroses kystiques (mucoviscidose)
  • Réactions inflammatoires excessives

Comment le prendre ?
Sous forme d'oligo-élément (en pharmacie). 1 à 2 ampoules de 2ml. par jour. Existe aussi en injectable. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre thérapeute.

 
Jérôme d'Arcy
Immeuble Le Nemo
1086, Av. Albert Einstein
34000 Montpellier
Tél: 06 14 77 16 87
Me contacter par Email